faq-intolerances-lactose-gluten

Je réponds enfin à vos questions concernant mes intolérances alimentaires au gluten et au lactose dans cette foire aux questions. Je sais que certaines se demandent si c’est compliqué de manger autrement, de changer son alimentation. N’hésitez pas à lire aussi le premier article que j’ai rédigé sur les intolérances, dans lequel je vous partage mes conseils pour débuter sans vous prendre la tête. C’est parti pour les questions / réponses !

Cuisiner sans lactose, tes conseils ? 

Si j’avais un conseil à donner, c’est de ne pas chercher à obtenir exactement la même chose. Si vous cuisinez un plat que vous connaissez, mais que vous remplacez l’ingrédient qui contient du lactose par une alternative, vous n’aurez jamais le même rendu. Ce n’est pas grave, ne soyez pas déçus. Au contraire, soyez curieux et testez de nouvelles choses comme les laits végétaux, les crèmes végétales, les faux-mage… Il en existe tellement : riz, coco, amande, soja… Trouvez celui ou ceux qui vous conviennent. Pour vous aiguiller un peu, le lait de riz est naturellement sucré par exemple. Je trouve que pour les boissons et les gâteaux il est très bien. Le lait d’amande est par exemple un peu plus épais (mais a un petit goût également). Le lait de coco est aussi pas mal pour faire tout ce qui est sucré. Bref, prenez plaisir à cuisiner avant tout !

Comment faire monter les gâteaux sans gluten ? 

intolerances-lactose-gluten-gateau

Il existe de la levure sans gluten que l’on peut facilement trouver en magasin bio. Personnellement, je n’en achète pas, car je trouve cela quand même assez onéreux. Je n’en utilise que pour le pain. Pour faire monter mes gâteaux (même si forcément, ils ne monteront pas autant qu’avec de la levure à base de gluten), j’intègre dans mes gâteaux du bicarbonate avec du jus de citron

Des livres de recettes à recommander ? 📚

Les livres de Deliciously Ella sans hésitation. Ce sont ces recettes qui m’ont appris à aimer cuisiner par moi-même. Elles proposent des recettes sans gluten et végétales. 
Après, je n’ai pas énormément de livres à la maison, car je suis déjà pas mal de personnes sur les réseaux sociaux/blogs. J’achète aussi très régulièrement deux magazines : Vital Food (la base pour moi) et HealthyFood. Toutes les recettes ne sont pas sans lactose ni sans gluten, mais il y a en a souvent et vous pouvez très bien adapter en changeant les ingrédients. 
Comme pour les recettes que je propose ici sur mon blog, je pense qu’il est important de devenir autonome. Soyez créatif et n’hésitez pas à réinventer les recettes, à tester vous-mêmes ce que vous aimez, ce qui vous inspire.

Un restaurant vegan sympa à Lyon à nous recommander ?

Alors, je ne suis pas vegan, je mange sans lactose. Mais, si je devais vous conseiller quelques adresses de restaurants vegan à Lyon ce seraient : Comptoir Sauvage (sans hésiter), My petite factory (tout n’est pas vegan, mais la majorité des plats proposés le sont), Moi slow green (cuisine flexitarienne). On m’a aussi demandé un carnet d’adresses pour manger dans Lyon sans gluten et sans lait. Je pense faire directement un article dédié sur mes bonnes adresses 😉.

Comment fais-tu pour tout ce qui est brioche et pain sans gluten ?

Je n’ai jamais essayé de faire une brioche, car je n’en mangeais pas tant que ça lorsque je n’avais pas d’intolérance, mais ça serait un bon challenge ! 
Concernant le pain, j’ai tenté deux fois de réaliser mon propre mélange avec des farines, mais le résultat n’était pas très concluant. En fait, le pain n’était pas assez compact. J’utilise maintenant des mélanges de farines spécial pain (comme la marque Céliane sans gluten par exemple) avec de la levure sans gluten et le résultat est top ! 

Comment as-tu su que tu avais des intolérances ? Tes symptômes ? 

Pour le lactose, la transition a été longue. Je ne l’ai pas su par un médecin ou autre, j’ai tout simplement fait les tests par moi-même. Je venais d’apprendre que j’avais une maladie auto-immune et je commençais à me documenter sur le sujet. J’avais vu que le lactose pouvait causer des maux de ventre et des problèmes de digestion. J’ai donc pris l’initiative personnelle de commencer par réduire petit à petit puis d’arrêter complètement. Cela n’a pas été évident, car lorsque j’ai commencé à arrêter, l’intolérance au lactose n’était pas « connue ». C’était donc assez difficile pour moi de gérer cette situation par rapport à mes proches et mes amies (je ne sortais quasiment plus.). J’ai mis plus d’un an et demi à totalement arrêter, car dès que j’allais un peu mieux, je recommençais à consommer des aliments qui contenaient du lactose (je pensais que je pourrais le digérer de nouveau…) sauf que c’était un cercle vicieux. 

Pour le sans gluten, c’est lorsque j’ai consulté une naturopathe pour la première fois. J’étais en période de crise de ma maladie et elle m’a conseillé d’arrêter le gluten et de travailler sur ma paroi intestinale et mon foie. En même pas un mois, j’ai noté une amélioration de fou alors que j’avais passé presque deux ans à souffrir avec les médicaments. 

Aujourd’hui, on me demande souvent si je ne regrette pas de ne pas manger de lactose ou de gluten… Je ne dirais pas que parfois, j’aimerais bien manger de bonnes pâtisseries lorsque je passe devant (car les pâtisseries sans gluten et sans lait, ça ne court pas encore les rues non plus). Mais vous savez, quand vous avez souffert de douleurs au ventre durant plusieurs années, ça laisse des traces. Ça ne me donne plus vraiment envie d’en consommer lorsque j’y repense. 

Quels sont les indispensables de tes placards ? 

faq-intolerances-lactose-gluten

Dans mes placards, j’ai toujours : 

  • des céréales, pseudo-céréales, féculents : du riz, du quinoa, du sarrasin, du millet, des pommes de terre, patate douce, flocons de riz ;
  • des fruits et légumes de saison ;
  • des protéines : lentilles corail, des pois chiches, des haricots azukis, du maquereau ;
  • des farines : riz, sarrasin, pois chiche, souchet, coco ;
  • de la fécule de tapioca ;
  • des sucrants : miel, sirop de riz, sucre de coco et sucre muscovado ;
  • des oléagineux et purées : amande, noix de cajou, cacahuètes, sésame.

Des idées de petits-déjeuners sans gluten et sans lactose à nous partager ?

Là aussi, je crois qu’un article ou une vidéo sur mes petits-déjeuners serait le mieux. Je vais vous partager cependant les petits-déjeuner que j’ai l’habitude de me faire tout au long de l’année : 

  • Les porridges avec des flocons de riz ;
  • Les nicecream avec de la banane et des pépites de chocolat ;
  • Les crêpes ou les pancakes au sarrasin, à la banane et œuf ;
  • Les avocado toasts : avec un œuf ou du saumon ;
  • Les puddings de chia : avec de la purée d’amandes.

Des idées de goûter ?

faq-intolerances-lactose-gluten

Pour le goûter, c’est simple : je mange des oléagineux (amandes, noix de cajou…) avec des fruits de saison et/ou du chocolat. Je fais aussi souvent des gâteaux le week-end pour la semaine. Je suis une grande fan de cookies, donc j’en fais très régulièrement (au chocolat, aux amandes, au matcha…). J’ai déjà posté plusieurs recettes de cookies sur mon blog 🍪!

Est-ce que tu prépares toi-même tes plats ? 

Dans la majorité des cas, oui. J’aime savoir ce qu’il y a dans mon assiette et j’aime énormément cuisiner, tester et goûter de nouveaux plats et nouvelles saveurs. Après, je suis comme tout le monde, parfois, j’ai moins envie. J’ai la flemme et j’achète des gâteaux déjà faits, des salades toutes prêtes dans les magasins bio si je suis en extérieur et que je n’ai rien à manger. Puis, j’aime tester certaines choses aussi, je ne suis pas non plus en mode extrême. Je pense que le tout est de savoir doser ce que l’on cuisine fait maison et ce que l’on achète déjà tout prêt. Personne n’est parfait, ne culpabilisez surtout pas. 

Quelles farines utilises-tu ? 

J’utilise le plus souvent les farines de riz complet et de sarrasin, car ce sont mes préférés au niveau du goût. De plus, ce sont celles qui me reviennent le moins cher. Eh oui, il ne faut pas se leurrer, lorsque l’on mange sans gluten et sans lactose, les courses coûtent bien plus cher qu’avant. Les produits sont plus onéreux que les produits « classiques ».
Sinon, j’utilise aussi la farine de pois chiche, de coco, de châtaigne, de souchet, que j’aime énormément. J’utilise aussi souvent la poudre d’amande et dernièrement, j’ai beaucoup aimé ajouter de la poudre de kinako à mes préparations sucrées. Elle a un petit goût de cacahuètes 😋.

Voilà pour la foire aux questions ! N’hésitez pas à me poser d’autres questions dans les commentaires si vous en avez !

Commentaires

  • Laurie
    14 mars 2020

    Merci pour ton partage, c’est très intéressant comme article ☺️🙏🏼 Et sinon je suis 100% d’accord pour les recettes de Deliciously Ella, c’est la meilleure 😍

    Répondre

Laissez un commentaire :